À propos

Nuage de mots pour Sérendipidoc

Sérendipité et documentation

Concept issu du mot anglais « serendipity » dont la définition pourrait être la capacité de découvrir, d’inventer, de créer ou d’imaginer quelque chose de nouveau sans l’avoir cherché, à l’occasion d’une observation surprenante qui a été expliquée correctement. On associe souvent la sérendipité à un heureux hasard doublé d’une interprétation pertinente.
En recherche documentaire, la sérendipité pourrait se résumer à l’art de trouver la bonne information par hasard ou le fait de trouver par hasard sur internet une information que l’on ne cherchait pas grâce à la faculté de rebondir de liens en liens.

Ce serait une erreur de penser que la sérendipité peut être assimilée à une technique de recherche documentaire professionnelle. Un documentaliste professionnel doit connaître ses sources. Un heureux hasard lors d’une recherche n’est pas à exclure mais la technique de recherche ne peut reposer uniquement sur ce fondement.

Pour moi, la sérendipité est surtout un état d’esprit dans la vie personnelle et un atout supplémentaire dans les recherches professionnelles.

A noter, le « post-it« , qui à mon grand désespoir envahit bien trop souvent les rayonnages est aussi un exemple de sérendipité puisqu’il est le résultat d’un test infructueux de colle astucieusement réutilisé pour en faire l’outil repositionnable et indispensable de nos recherches ou l’allié de notre mémoire défaillante.

Le terme sérendipité a parfois mauvaise presse; il est décrit comme barbare, difficilement mémorisable. Pourtant un concept interdisciplinaire qui couvre aussi bien l’art, les sciences, l’innovation et qui associe recherche, curiosité et sagacité ne peut être mauvais ! Pour en savoir plus, voir mon article sur le concept de sérendipité.

Voilà pourquoi j’ai choisi de l’associer au mot documentation pour créer le terme sérendipidoc et pour en faire mon nom de domaine http://www.serendipidoc.fr

Je ne résiste pas à l’idée de terminer cette rapide présentation par une citation de Marie-Anne Chabin :

Le hasard est connu pour faire bien les choses, parfois, mais le hasard ne suffit pas à définir la sérendipité, sinon pourquoi un mot nouveau ?

Les bénéfices de la sérendipité ne sont pas le fruit du seul hasard qui comblerait un bénéficiaire passif, mais plutôt la récompense de celui ou celle qui avance dans un esprit d’ouverture et de curiosité, avec une attitude à la fois positive et volontaire, aventurière et détachée, éveillée et entreprenante, quelqu’un qui fait confiance au hasard jusqu’à ce qu’il devienne une chance, quelqu’un qui cherche à séduire le hasard.
(Marie-Anne Chabin. –  Sérendipité et autres curiosités, Editeur ELP, 2013

Ligne éditoriale

Vous trouverez sur ce site : des retours d’expérience, des comptes-rendus de réunions dans le cadre de mes activités de documentaliste juridique et de webmaster.

En ce moment, je m’intéresse à ces sujets (liste non exhaustive susceptible d’évoluer) :

  • Au métier de documentaliste et notamment au métier de documentaliste juridique, aux évolutions du métier, aux formations permettant d’ajouter de nouvelles compétences (organismes de formation privés, activités des associations, MOOC),
  • A la documentation juridique, à l’édition juridique, aux métiers qui entourent le documentaliste juridique (éditeur, libraire,…),
  • Aux logiciels documentaires et tout particulièrement PMB,
  • A la veille (techniques et outils) et tout particulièrement la veille juridique, à la curation, à la publication de contenus ; mais aussi la veille stratégique, la veille économique, l’intelligence économique,
  • A la gestion des connaissances, au Knowledge Management,
  • A la Gestion Electronique des Documents (GED), à l’archivage managérial, au Record Management,
  • A la communication juridique et tout particulièrement à la stratégie digitale des professions juridiques,
  • Au métier de webmaster et aux outils ou techniques qui y sont liés : logiciels Content Management System (CMS), référencement naturel (SEO), logiciels libres, SIP, WordPress,
  • Aux données personnelles, à la profession de Correspond Informatique et Libertés,
  • Aux big data, smart data, open data et open law, bref toutes les data !
  • A la représentation de l’information, mind mapping, cartographie de l’information, infographie (juridique), graphisme,
  • Aux bibliothèques, aux bibliophiles, au bibliotourisme, aux livres objets, aux carnets de voyages,
  • Au concept de sérendipité et plus particulièrement ses applications dans le domaine de la recherche documentaire.

Enfin, bien que je ne me considère pas comme une bibliophile acharnée (car je ne souhaite pas posséder les livres à tout prix), j’ai, depuis l’enfance, un goût prononcé pour l’écrit, l’imprimé, le graphisme, les bibliothèques et leurs trésors.

Egalement sur ce site des pages plus personnelles sur certains de mes loisirs en rapport avec l’écrit : carnets de voyages, visites de bibliothèques, bibliotourisme, livres objets…

Bonne lecture et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires, impressions et critiques constructives.