Association microarchives

Les archives personnelles, la petite histoire dans la grande

Association microarchives

Pour cet article, je suis obligée de vous raconter un peu ma vie.
Récemment, pour une petite transaction sur un objet d’occasion, j’ai été mise en relation via Facebook avec une personne que je ne connaissais pas.

J’ai vu sur son profil qu’elle communiquait beaucoup au sujet d’une association sur les archives personnelles. C’est un sujet qui m’intéresse.

J’ai adoré le livre d’Isabelle Monnin, Les gens dans l’enveloppe, idem pour #MadeleineProject par Clara Beaudoux.

J’ai donc cherché à en savoir plus sur l’association microarchives.

 

Association microarchives

Sélection bibliographique par l’association microarchives

Ce qu’en dit Harmonie :

« Tout est parti du projet d’Hélène Ampère, notre présidente, archiviste dans le secteur privé en région parisienne. Elle est très attachée à l’histoire familiale et la vie des « gens ordinaires » et s’est rendu compte que peu d’actions sont entreprises pour les valoriser. Elle a donc eu l’idée associative et a lancé un appel sur le forum de l’Association des archivistes français.

Nous avons donc été plusieurs à lui répondre, toutes archivistes, dans différents secteurs et aux quatre coins de la France ! C’est un véritable challenge car nous souhaitons que l’association ait une portée nationale. Notre objectif est simplement de collecter, conserver et valoriser les archives des particuliers, de toute personne qui le souhaite. Tous types de documents peuvent ainsi être accueillis, des simples photos de familles à la correspondance en passant par des livres de comptes…Nous voulons mettre en lumière les anonymes, toutes ces personnes qui, au quotidien, construisent l’histoire à leur niveau…

L’association a une existence légale depuis novembre 2017, nous en sommes très heureuses, nous sommes présents sur les réseaux sociaux, et notre site internet est tout neuf : http://microarchives.org/

Nous espérons développer des partenariats avec des collectivités, d’autres associations, bref le travail est immense pour nous faire connaître et faire comprendre nos objectifs. Sans aucune prétention, nous souhaitons contribuer à l’histoire des individus. »

Les coordonnées de l’association, pour l’encourager ou pour faire un don d’archives :

http://microarchives.org/

https://www.facebook.com/microarchives/

Quelques sources sur ce sujet

Isabelle Monnin, Les gens dans l'enveloppeLes gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin (avec Alex Beaupain)

Roman et enquête écrits par Isabelle Monnin
Chansons d’Alex Beaupain

« En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.

Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi. »

http://www.editions-jclattes.fr/les-gens-dans-lenveloppe-livre-cd-9782709649834

Bon je sais, je ne suis pas objective sur Alex Beaupain, mais avant même son adaptation musicale, cette histoire de récit inventé à partir d’un lot de photos anciennes acheté sur internet puis d’enquête digne d’un détective professionnel, m’a profondément bouleversée.

 Clara Beaudoux, Madeleine Project, Le Livre de poche#MadeleineProject par Clara Beaudoux

«  Elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans en 2015. Je m’appelle Clara, j’ai 31 ans. Nous ne nous sommes jamais connues pourtant nous partageons le même appartement, ou du moins l’avons-nous partagé à différentes époques. Madeleine y avait vécu vingt ans. Elle est morte un an avant que je ne m’y installe, l’appartement avait été entre-temps refait à neuf. Interstice préservé de l’oubli, la cave avait été abandonnée en l’état. J’y ai découvert, après en avoir scié le verrou, rangée, empaquetée dans des cartons, la vie de Madeleine, objets, photographies, lettres. Je m’y suis plongée.  »
Clara décide alors de mener l’enquête et de la partager sur Twitter. Qui était Madeleine  ? Comment a-t-elle vécu  ? Qui a-t-elle aimé  ? Roman du réel, reportage photo, ce livre 2.0 réunit les quatre saisons du Madeleine project.

http://www.livredepoche.com/madeleine-project-clara-beaudoux-9782253091493

A peu près à la même période (rentrée 2015), il y a eu #MadeleineProject par Clara Beaudoux. Là aussi, j’ai trouvé le concept fascinant tout comme le mode de diffusion sous forme de messages Twitter.

Dans la saison 5 de #MadeleineProject, à la fin de la saison, la journaliste Clara Beaudoux évoque la possibilité de déposer aux archives une partie du fonds documentaire de la cave.
Elle a été contactée par des associations d’archives. Une partie sera restituée aux familles et amis. Une exposition est envisagée.

Les 4 saisons Twitter viennent de sortir en format Livre de Poche. Si vous avez l’occasion de rencontrer l’auteure ou d’offrir le livre, n’hésitez pas car l’ensemble est un projet mutli-média transgénérationnel qui rencontre un énorme succès auprès d’un public varié. En dehors de la question des archives personnelles et de leur transmission, ce tweet-documentaire aborde de nombreux points comme par exemple notre rapport aux objets. Passionnant à bien des égards !

Dédicace de Clara Beaudoux à la librairie Delamin Paris le 28 novembre 2017

Clara Beaudoux, dédicace Madeleine Project

Clara Beaudoux, Madeleine Project

La très jolie vitrine de la librairie Delamin, Paris 1

http://madeleineproject.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_Project : « ce tweet-documentaire soulève, entre autres, un débat sur les frontières de la littérature de même que sur la gestion post mortem des archives personnelles. »

Blogs sur l’histoire familiale, la généalogie

Elise Lenoble et Hélène Soula donnent sur leurs blogs respectifs de nombreux conseils pour écrire son histoire familiale.

Elise Lenoble : https://www.aupresdenosracines.com/

Hélène Soula : http://www.helenesoula.fr/

Crédit photos : Association Microarchives + mes photos de la dédicace de #MadeleineProject

Print Friendly, PDF & Email
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire