Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, ça roule !

Je vous ai déjà parlé de ce projet l’hiver 2014 dans cet article.

J’avais participé au financement participatif de la bibliambule (via Ulule).

Il est assez touchant de constater que l’on peut passer en quelques mois d’un plan à un prototype abouti.

Pour sa première sortie officielle dans Paris le 11 juin 2015, la bibliambule a bénéficié d’une superbe journée d’été avant l’heure. Je ne l’ai pas vue fermée mais, déployée sur la place du marché Sainte-Catherine (Paris 4ème), elle faisait son petit effet.

J’ai aimé :

  • le triporteur sur mesure avec assistance électrique,
  • les hamacs en toile de parachute, très confortables, testés et approuvés,
  • rêvasser et voir les nuages à travers les feuilles des arbres en plein cœur de Paris,
  • les portes du kiosque qui s’utilisent pour faire des chevalets de présentation, un tableau,
  • des couleurs gaies et fraîches,
  • un projet forcément convivial qui met l’art de vivre et la lecture à l’honneur, les photos parlent d’elles-mêmes !
  • une jeune créatrice vraiment disponible et enthousiaste,
  • les multiples usages possibles pour les bibliothèques publiques, pour les offices du tourisme (avec des audio-guides), pour les associations et pourquoi pas pour les bouquinistes, les petites maisons d’édition, les libraires ou les revendeurs de presse.

Longue vie à la bibliambule et aux autres membres de sa famille, les Z’ambules !

Bibliambule, Amandine Lagut

La bibliambule se déplace dans Paris

Bibliambule, Amandine Lagut

Le kiosque de la bibliambule

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, 1ère bibliothèque Z’ambulante

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, les portes se transforment en chevalets. Lâche pas la patate !

 

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, testée et approuvée !

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, expérience utilisateur (UX) au top !

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, Amandine Lagut, la créatrice

Bibliambule, Amandine Lagut

Bibliambule, appropriation des utilisateurs immédiate. 100 % de convivialité

Mise à jour du 15 juillet 2015.

Les mots de la créatrice.

Composée d’une petite bibliothèque et de 7 hamacs intégrés qui s’ouvrent en étoile autour d’elle, la Bibliambule est une structure sur tricycle électrique qui s’installe très rapidement, créant aussitôt un pôle attractif et ludique autour du Livre.

Cette bibliothèque légère et surprenante se veut un nouvel outil contribuant à sortir le livre de l’espace parfois intimidant et sanctuarisé des lieux de culture (bibliothèques, librairies…) pour le mettre en valeur dans l’espace public, lieu de cohabitation ouvert à tous et à l’usage de tous.

Avec ce dispositif mobile c’est le Livre qui va à la rencontre des lecteurs.

La Bibliambule peut permettre :
– aux médiathèques et aux bibliothèques daller au plus proche des habitants (d’un quartier, d’un village) et toucher ainsi de nouveaux publics.
– aux salons, fêtes, foires et autres festivals autour du Livre d’offrir la possibilité de proposer un îlot de lenteur dans l’agitation de la fête.
– aux municipalités de proposer une animation estivale culturelle insolite.
– à un libraire de créer ou d’accompagner un événement.
– aux institutions et aux associations luttant contre l’illettrisme d’utiliser un outil supplémentaire original.
– aux maisons d’édition de promouvoir leurs ouvrages.
Et bien d’autres initiatives à inventer…

Il n’existe pour l’instant qu’un seul exemplaire de la Bibliambule, disponible à la location.
N’hésitez pas à prendre contact avec la créatrice pour connaître les tarifs de vente et de location.

 

Print Friendly, PDF & Email
0 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Inauguration à Paris de la bibliambule, la 1ère bibliothèque z'ambulante, une création d'Amandine Lagut, financement participatif, lecture publique, zen.  […]

  2. […] in Saint-Jean-De-La-Ruelle… Sympa est-ce que ça roule quand on avance ? Faut qu'on essaye. Bibliambule, ça roule ! Préavis de grève pour les bibliothèques de la communauté de Clermont-Ferrand. Médiathèques […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *