Boite à lire Honfleur

Boite à lire, une bonne idée pour les municipalités

Boite à lire Honfleur

Boite à lire à Honfleur

On en trouve dans différentes villes de France (et sûrement d’Europe).
Elles sont l’oeuvre d’artistes locaux ou des services municipaux.
Elles élisent domicile dans des lieux de passage, des jardins publics, sur des places, près de la gare, près des écoles, près d’établissements publics.
Elles prônent le partage, l’échange, la culture pour tous, l’économie solidaire.
Elles trouvent leur origine dans le phénomène du bookcrossing qui consiste à faire circuler les livres en les libérant dans la nature.
Ce sont… les boites à lire.
J’ai découvert ma première le week-end des grandes marrées en Normandie.
Elle est située en centre ville à l’entrée d’Honfleur.

Lors de notre passage, une charmante mamie venait justement déposer un livre. Elle n’a rien pris en échange parce que rien ne lui plaisait ce jour là et puis, avec l’arrivée du Printemps, le temps consacré à la lecture allait se réduire puisqu’il fallait bien s’occuper du jardin ! Or pas de manuel de jardinage dans la sélection du moment. Nostalgie de mes années Rustica, le magazine favori de mes parents dans les années 80 !
J’aime beaucoup cette idée d’une bibliothèque gratuite, solidaire, de recyclage.
Les craintes suscitées par ces projets sont de deux ordres : craintes de dégradation et craintes relatives à du contenu qui pourrait être inapproprié (politique, raciste, religieux, sexuel). Mais globalement le système semble fonctionner en bonne intelligence. Parfois, un contrôle régulier est fait par les bibliothécaires de la ville qui peuvent aussi se servir de la boite à lire pour y déstocker les livres de la bibliothèque municipale; cette opération  de déstockage que l’on appelle le « désherbage » en bibliothéconomie n’aurait sans doute pas déplu à notre mamie honfleuraise !

Au niveau design, si vous tapez « boite à lire » dans la partie images de votre moteur de recherche, vous verrez un ensemble de réalisations toutes plus originales les unes que les autres tant dans le choix des matériaux (bois, métal, verre, plexiglas) que dans les formes (mini chalet, mini maison, étagères, serre horticole). Le recyclage se niche aussi dans la réutilisation de certains éléments pour construire la boite (vieille cabine téléphonique, vieux frigidaire, haut de buffet années 60, vieux distributeur de boissons). Il me semble que l’objet « boite à lire » serait un bon exercice pour les écoles de design.

Boite à Lire Honfleur

Boite à lire à Honfleur

J’ai eu envie d’écrire ce court billet pour vous parler du concept et pour avoir un peu de contenu à envoyer au maire de ma ville. Les bonnes idées sont toujours bonnes à prendre. Vous aussi Faites passer !

Donateurs : pensez au bonheur de faire lire à quelqu’un ce qui vous a plu.
Lecteurs : servez vous, les livres sont faits pour circuler.


Mise à jour du 14 juin 2016

Depuis la mise en ligne de cet article (en avril 2015), bien des boites à lire ont vu le jour en France, mais toujours pas dans ma ville à ma connaissance ;-)

La société Recyclivre a lancé un annuaire collaboratif permettant de localiser les boites à lire partout en France : http://boite-a-lire.com/

 

Print Friendly, PDF & Email
2 réponses
    • Carole GUELFUCCI
      Carole GUELFUCCI dit :

      Bonjour,
      Toutes celles que j’ai vues ont été construites par des bénévoles ou par les services techniques des municipalités.
      Je publie votre commentaire au cas où un distributeur de boites à lire passe par cette page. Je pense par exemple à un artisan menuisier qui aurait envie d’explorer ce marché. Qui sait ?
      Bien cordialement,

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Boite à lire, une bonne idée pour les municipalités. Boite à lire à Honfleur On en trouve dans différentes villes de France (et sûrement d’Europe). Elles sont l’oeuvre d’artistes locaux ou des services municipaux. Elles élisent domicile dans des lieux de passage, des jardins publics, sur des places, près de la gare, près des écoles, près d’établissements publics. Elles prônent le partage, l’échange, la culture pour tous, l’économie solidaire. Elles trouvent leur origine dans le phénomène du bookcrossing qui consiste à faire circuler les livres en les libérant dans la nature. Lors de notre passage, une charmante mamie venait justement déposer un livre. Au niveau design, si vous tapez « boite à lire » dans la partie images de votre moteur de recherche, vous verrez un ensemble de réalisations toutes plus originales les unes que les autres tant dans le choix des matériaux (bois, métal, verre, plexiglas) que dans les formes (mini chalet, mini maison, étagères, serre horticole). […]

  2. […] concept original, bien que déjà répandu dans certaines grandes villes, débarque à Mont-Rôty. Une boîte à lire, installée sur la place centrale du village, était inaugurée dimanche 22 mai. Créée à […]

  3. […] Rouen. Sainte-Foy-La-Grande. Salut. St Erblon. Saint-Vaast-la-Hougue. Sarlat. Savères. La librairie du livre-échange – 05/11/2013 – ladepeche.fr. Sète : un frigo, rue de Tunis, pour les fringales de lectures. Strasbourg. Toul : partager ses lectures. Thorigny sur Marne. Vénissieux. Honfleur. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *