Présentation portail NewYorkConvention, PMB Campus 2018

PMB Campus 2018 : portail New-York Convention 1958

Le portail New-York Convention 1958 : la source et la base de données les plus complètes sur la convention de New-York présenté par Jean-Marc Elsholz et Bénédicte Baudot-Soubrane de chez Shearman & Sterling

Cette présentation a eu lieu dans le cadre de PMB Campus, une manifestation organisée par PMB à Paris dans les locaux de la Fondation Mozilla les 8 et 9 novembre 2018.

Présentation portail NewYorkConvention, PMB Campus 2018

Le Cabinet Shearman & Sterling fait appel à PMB depuis plusieurs années, d’abord en 2007 en lui confiant le catalogue des collections de plusieurs de ses bibliothèques dans le monde, puis en 2011 pour la réalisation du portail « The New York Convention Guide ». Les problématiques traitées comprennent une forte composante internationale.

Le portail « New-York Convention » est un projet réalisé par Shearman & Sterling LLP en partenariat avec le Secrétariat de la CNUDCI, (Commission des Nations Unies pour le Droit Commercial International) et l’Université de Columbia.

Ce site est un outil de travail à très forte valeur ajoutée qui met à disposition des juristes (avocats, juges, arbitres) un ensemble cohérent de nombreuses ressources relatives à la Convention de New York de 1958 pour la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères. Notamment : un Guide, publié dans les toutes les langues officielles des Nations Unies, des fiches « Jurisdiction Briefs » synthétisant par pays traités l’application nationale de la convention, une base de données internationale de jurisprudence (Case Law, 2686 décisions à ce jour), une bibliographie (Library, 901 titres à ce jour) et l’ensemble des Travaux préparatoires de la convention.

Cette convention signée à ce jour par 159 États dans le monde « est  largement  reconnue  comme  un  instrument  fondateur  de  l’arbitrage  international ; elle  oblige  les  tribunaux  des  États  contractants  à  donner  effet  aux  conventions  d’arbitrage  lorsqu’ils  sont  saisis  d’un  litige sur une question régie par de telles conventions, ainsi qu’à reconnaître et faire exécuter  les  sentences  prononcées  dans  d’autres  États* ».  (*Extrait du Guide, http://newyorkconvention1958.org/pdf/guide/2016_NYCG_French.pdf)

Versions successives du portail et évolution dans l’utilisation de PMB :

  • 2011-2013 : les décisions de jurisprudence liées à la Convention sont intégrées dans une base de données PMB comprenant de nombreux champs personnalisés. Cette base est intégrée par le biais d’une iframe dans le site de la convention dont le portail et le contenu éditorial sont publiés sous WordPress.
  • 2013-2016 : PMB propose une plateforme permettant la création d’un portail complet. Cette solution est adoptée, entraînant la migration du site. Tout le contenu éditorial publié sur WordPress est désormais disponible en html sur des pages du portail PMB. (WordPress est définitivement abandonné).
  • 2016- : à l’occasion de la publication de la version finale du Guide, le site est entièrement refondu dans une version responsive design sous une architecture et un look très personnalisés. Tous les éléments du site sont montés en base de données : le Guide devient un ensemble de paragraphes (chaque paragraphe accompagné de ses notes de bas de page est une notice), la jurisprudence, les fiches pays, la bibliographie et les Travaux préparatoires (base de données inédite). L’indexation de tous ces éléments par concepts permet d’en faire une base de données fortement relationnelle et adaptée au travail de recherche des juristes.

Cette évolution entre les versions a été rendue techniquement possible par la flexibilité de la plateforme PMB, que ce soit en termes d’architecture, de modélisation des données ou du design. Le montage du service PMB avec des serveurs en mode SaaS permet également une utilisation permanente, indispensable pour un site international utilisé et administré sur des fuseaux horaires variés. Enfin, l’étroite collaboration humaine et technique établie entre PMB et ses clients a été décisive dans la réussite de ce projet.

La recherche possible dans toutes les langues grâce à l’utilisation de l’UNICODE permet de déployer ce projet dans les 159 pays signataires de la Convention de New York.

http://newyorkconvention1958.org/

 

 

Escalier de la fondation Mozilla, Paris

PMB Campus 2018

PMB Campus 2018 (8 & 9 novembre 2018) : compte-rendu intégral des deux journées de formation par Elsa Bartolucci

Escalier de la fondation Mozilla, Paris

1. Degoogelisons Internet – Frédéric Urbain Framasoft

Introduction sur la pratique du partage et du libre et sur le fait que les bibliothèques sont en mesure de tracer les gens, de dresser un profil selon leur lecture à moins qu’elles ne soient gérées via un logiciel libre => « ça rassure »

§  Présentation de Framasoft

  • association loi 1901,
  • existe depuis 14 ans,
  • promeut et défend le logiciel libre,
  • produit un annuaire de logiciels libres, des organisations et des associations autour du libre,
  • édite un blog
  • résiste au GAFAM avec la campagne « Degoogelisons Internet » qui a produit 32 services web respectueux en 3 mois
  • autre campagne « Contributopia » : outiller et équiper les acteurs du partage
  • projet UPLOAD Université Populaire Libre

§  Les alternatives

  • alternative à google drive = framapad
  • alternative doodle = framadate
  • alternative survey = framaform
  • alternative hangout / skype = framatalk
  • alternative à gmaps = framacarte
  • framalink pur raccourcir des url
  • framaliste pour des listes de mails

AMAP de l’Internet CHATONS Collectifs des Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires

2. «Le portail New-York Convention 1958 : la source et la base de données les plus complètes sur la convention de New-York» – Jean-Marc Elsholz et Bénédicte Baudot-Soubrane, Cabinet Shearman and Sterling

Le Cabinet Shearman and Sterling a tout d’abord collaboré avec PMB pour équiper le bureau de Paris ainsi que les autres bureaux dans le monde en s’appuyant sur deux principes fondamentaux : la collaboration et du multilinguisme.

PMB a développé un portail pour les propres besoins du cabinet qui rencontre de fortes contraintes internationales.

Le portail New-York Convention est un projet en partenariat avec les Nations Unis : c’est le portail officiel de la CNUCCI qui, avec le guide de la Convention de New-York, possède une très forte valeur ajoutée.

Historique : http://newyorkconvention1958.org/

  • première version 2011-2013 : base de jurisprudences, catalogue décisions sur infopages, pas de portail, intégration de l’ensemble dans un site WordPress
  • seconde version 2013-2016 : migration sur le portail et abandon de WordPress
  • troisième version 2016-2018 : tous les éléments du site en éléments de bases de données : Guide, Case Law, fiches pays, Library et travaux préparatoires

 

3. Le portail comme outil unique de capitalisation de la connaissance – Sandrine Rollin (assemblée permanente des chambres d’agriculture)

§  Présentation des chambres d’agriculture

  • 103 chambres d’agricultures en France, établissements indépendants
  • 7600 collaborateurs
  • Sous tutelle du ministère de l’agriculture et aussi financement privé
  • Missions
    • Rôle de consultation
    • Intervention auprès des agriculteurs pour monter des projets d’exploitation

§  Présentation du portail

Émergence du projet en 2015 car :

  • besoin de remplacer le logiciel documentaire existant
  • besoin de capitaliser les documents rédigés par les collaborateurs des chambres d’agriculture
  • => Outil unique pour centraliser toutes les publications

Mise en place du Portail en 2016/2017 :

  • Migration des 16 bases locales
  • Développement et ouverture des espaces de contribution
  • Mise en place de la récupération automatique des documents

§  Conclusion

Obstacles opérationnels

  • Collaborateurs disséminés sur tous le territoire
  • Esprit réseau, réticence au partage global
  • Cohérence des métadonnées
  • Différence de débits internet
  • Multiplicité des applications

Signaux positifs

  • Prise de conscience de certains collaborateurs
  • Statistiques en augmentation
PMB Campus 2018

Présentation de l’équipe PMB

PMB Campus 2018

Présentation de l’équipe PMB

4. Comprendre la modélisation des données (FRBR) en 30 minutes – Florent Tétart (PMB Services)

 

Notions FRBR

  • Niveau 1 : L’œuvre
  • Niveau 2 : L’expression, façon dont l’œuvre a été exprimée (exemple : support, forme..)
  • Niveau 3 : La manifestation, la forme sous laquelle se manifeste l’expression (exemple : édition d’un livre)
  • Niveau 4 : L’item, la version à laquelle on accède physiquement (exemple : les exemplaires)

Pourquoi la modélisation ?

  • Contexte des bibliothèques et centres de documentation : diversification des types de ressources qu’il faut agréger
  • Ressources plus riches que les simples références bibliographiques
  • Concepts métiers spécifiques dans les centres de documentation VS diversité des ressources des bibliothèques publiques

Exemples de modélisation :

  • Description des collections dans un musée
  • Œuvres dérivées d’une œuvre littéraire
  • Législation et jurisprudence associé à un document juridique
  • Lier des objets scéniques à un spectacle
  • Présenter des concepts métiers permettant d’analyser un œuvre

Résultats

  • Proposer une navigation enrichie
  • Proposer un parcours de découverte
  • Proposer un portail présentant des ressources documentaires et leurs contextes
  • Structurer l’information et donner du sens à l’information
  • Ouvrir des liens vers l’extérieur

Comment faire ?

  • Introduire la notion d’œuvre qui conceptualise
  • Considérer la multiplicité des versions d’une œuvre pour préciser les spécificités
  • Créer des liens entre les œuvres pour donner des informations de contexte
  • Élargir la notion d’œuvre à autre chose que des ressources documentaires
  • Ajouter la notion d’événement (lieu et temps) pour contextualiser la genèse des œuvres
  • Ajouter les autorités personnalisées pour des éléments qui sont spécifiques au métier (personnage, matériaux, type d’objets… selon le domaine d’application)
  • Généraliser la notion de sujet à tous les éléments du modèle

Norme FRBR

  • Œuvre > version > Edition au sens large
  • Faire apparaître au travers des œuvres, versions, événements un réseau de liens qui contextualise le domaine métier
  • Valoriser et définir un parcours utilisateurs d’un portail

 

5. Les transformations métier liées au catalogage FRBR – Aurélie Oudin et Delphine Bois (Institut International de la Marionnette)

Présentation de l’Institut International de la Marionnette

Refonte du portail de la marionnette concomitante à la reprise du fonds documentaires : fusion des 2 systèmes avec logiciel PMB

http://www.archimag.com/archives-patrimoine/2018/04/09/catalogage-frbr-pmb-marionnettes

PMB Campus 2018

Salle de la fondation Mozilla, Paris

6. Table ronde « Comment travailler en réseau », animée par Camille Bénard, PMB Services

Claire Lelièvre – Issy-les-Moulineaux,

  • responsable du secteur scolaire des 3 médiathèques d’Issy
  • 29 BCD dans les établissements scolaires
  • Prêt de collections à des écoles
  • Gestion de projet de l’informatisation des BCD une à une sur 5 ans

Cécile Delanoë – Communauté de communes du Pays de Roche aux Fées

  • réseau de lecture publique municipale
  • travail en réseau avec 12 petites bibliothèques
  • circulation de 40 000 documents via des navettes grâce au système informatique

Marie-Véronique Robardet-Deguînes – Réseau National documentaire Rénadoc (enseignement agricole)

  • base centralisée de notices partagées entre documentalistes depuis 2015

Muriel Prost – Réseau Fragola

  • 7/8 centres de documentation partageant le dépouillement des revues depuis 2005
  • migration sur PMB en 2012
  • automatisation des échanges avec le moissonnage pendant la nuit des dépouillements

7. Les nouveautés majeures de PMB 7 – Bérengère Royer (PMB services)

Nouveautés majeures

  • analyse des campagnes de mails : tracking
  • module de chat : entre bibliothécaires-documentalistes
  • ergonomie générale
  • performances
  • catalogage FRBR
  • Univers de recherche
  • espace de contribution sur toutes les entités de PMB (contenu éditorial, autorité…)
  • le PNB

Analyse des campagnes de mails :

  • développement financé par 3 clients et PMB
  • outil e-mailing avec case à cocher « campagne de mail »
  • outil statistique : nombre de clic, nombre d’ouverture, selon les heures, localisation des usages, etc.

Module de chat :

  • dédié aux bibliothécaires-documentalistes, outil backoffice
  • droit à activer dans les préférences utilisateur
  • possibilité de créer des groupes utilisateurs

Ergonomie générale

  • évolution sur la partie catalogage : suppression pop-up et simplification de la saisie des autorités
  • amélioration pour l’ajout de document numérique : glisser/déposer
  • grilles éditables et personnalisables y compris les documents numériques
  • verrouillage d’une notice déjà en cours de modification par un autre collaborateur
  • filtre rapide pour les paramètres de l’administration
  • sélection dans le panier : possibilité de sortir la notice sans passer par le panier
  • gestion des groupes : prolongation des prêts d’un groupe en une seule fois, ou prêt d’un ensemble de réservation sans biper chaque ouvrage

Catalogage FRBR

  • dans PMB navigation entre les onglets « autorités » et « catalogue »
  • avec le catalogage avec le FRBR, on crée l’œuvre puis on procède au glisser/déposer directement dans le graph avec association des notices dans le graph
  • le catalogage en graph qui permet de modéliser les données

Univers de recherche

  • Personnalisable :
  • Paramétrage par facette (facette sur les autorités, facette sur les notices, etc.

Espace de contribution sur toutes les entités de PMB (contenu éditorial, autorité…)

  • Possibilité de contribution sur les autorités
    • de masquer des champs pour l’utilisateur
    • Sélection d’échelle de valeur sur le thésaurus
  • Possibilité de contribution sur les notices
  • Possibilité de contribution avec les usagers sur le portail

Le PNB, le Prêt Numérique en Bibliothèque

  • Possibilité de prêt des e-book
  • En bénéficie uniquement les bibliothèques de lecture publique (pas les centres de doc)

8. Modifier ou compléter une requête SQL – Anne-Marie Cubat (Communauté PMB – www.amcubat.be)

9.  « Communiquer auprès de ses usagers», animée par Camille Bénard, PMB Services

§  Émilie Breton, Neoma Business School

Présentation de Neoma

  • Fusion de 2 business School Rouen, Reims, Paris et de 2 bibliothèques
  • Centre de ressources avec une base de veille environnement école de commerce

Action de communication

  • Communication à travers site Internet/Intranet
  • Communication auprès des 700 collaborateurs via la base de veille sur PMB, module de DSI avec des bannettes

Conseil

  • Travailler en lien avec l’utilisateur et ses attentes

§  Éléna Rossignol (CIEP)

Objectif

  • Contexte de coopération internationale, éducation et formation
  • Formation d’étudiant et de formateur
  • Participer à la mobilité internationale et européenne

Centre de ressources et d’ingénierie documentaire

  • Public interne : 230 salariés environ
  • Public externe : étudiant essentiellement

Action de communication

  • Production éditoriale importante au centre de documentation du fait du public dispersé
  • Veille sur les publications en lignes, les colloques internationaux
  • Veille sur les actualités via Scoop It et le compte Twtitter
  • Diffusion sur portail LISEO
  • Diffusion via 3 DSI

Conseil

  • Personnalisation et multiplication des supports pour toucher un maximum de public

§  Ana Parodi (Institut Français de la Mode)

Présentation de l’Institut Français de la Mode

  • Ecole de management et création de mode
  • 180 étudiants et 60 encadrants et 2 bibliothécaires
  • Centre de ressources ouvert au public externe sur rdv

Action de communication

  • Volontairement peu de communication à destination du public externe
  • Distinction dans le public interne : élèves & enseignants
    • 2 DSI destinés aux professeurs
    • Abonnement à des alertes déjà existantes ou à créer pour les étudiants
    • Tous les étudiants sont formés en début d’année
  • Mise en place du portail pour augmenter la visibilité de la bibliothèque
  • Action de marketing documentaire tant destiné aux utilisateurs qu’à la direction

Conseil

  • Mise en place de flux automatique avec les DSI pour fournir l’information, plus qu’avec les réseaux sociaux (trop chronophage)

10. PMB community, Eric Robert, PMB Services

  • 2002 : naissance de PMB par la volonté d’un bibliothécaire d’utiliser le libre
  • Logiciel du code source : Source Forge et changement vers ??
  • Communication entre utilisateurs via une mailing-list
  • Migration sur PMB Community = « facebook live » sur le logiciel de réseau social HumHub
  • Partie Forum pour capitaliser
  • PMB Tour entre 1/4 et 1/3 des présents ne sont pas clients et viennent pour faire de la veille techno
  • Webinar / Webikeo

Remerciements

Merci encore à Elsa Bartolucci pour son énorme travail de synthèse pour cette première édition du PMBCampus.
Merci à toute l’équipe PMB Services et tout particulièrement Eric Robert pour ce programme riche et varié. D’après le succès rencontré par la manifestation, nous imaginons qu’elle sera reconduite d’année en année.
Les utilisateurs de PMB n’ont pas été insensibles à la beauté des locaux de la fondation Mozilla. Merci aussi pour l’opportunité de découvrir cet endroit et vive le logiciel libre !

Le RGPD et les cabinets d’avocats

RGPD DPO DOC

Dans cet article, j’ai listé plusieurs ressources concernant l’application du RGPD (Règlement Général de Protection des Données) en cabinet d’avocats. Certaines ressources sont en accès libre, d’autres soumises à abonnement, d’autres soumises à inscription (livre blanc).

Documentalistes, possibles DPO (Data Protection Officer)

D’après l’article Le RGPD en pratique pour les avocats par Eric Le Quellenec (Gazette du Palais du 9 octobre 2018), la nomination d’un DPO est facultatif pour les cabinets d’avocats mais présente de l’intérêt pour les cabinets de grande taille afin de pérenniser la démarche de conformité.

Cette fonction est compatible avec les activités d’un documentaliste, une personne habituée à gérer des données. A ce sujet, on peut lire :

Archivistes, documentalistes, information ou record managers : le RGPD est votre opportunité par Florian Delabie, article du 11/10/2018

Un article belge dont le contenu est transposable en France.

Emmanuel Barthe, dans son message à la liste Juriconnexion du 15 octobre 2018 souligne qu’il n’est pas si simple pour un documentaliste d’être désigné DPO sur sa simple « bonne figure » de spécialiste des bases de données. Je ne suis pas complètement d’accord avec lui.

En interne, dans son cabinet d’avocat d’origine, une formation de quelques jours sera sans doute suffisante pour établir quelques bases de la fonction (c’est l’occasion par exemple d’utiliser son droit individuel à la formation, DIF).
On ne parlera pas forcément de DPO mais plutôt de « pilote des données personnelles ». L’activité pourra être exercée à titre auxiliaire, sous réserve de disposer du temps nécessaire (une autre problématique).

En revanche, si le documentaliste souhaite se réorienter vers la fonction de DPO en externe ou exercer cette fonction à titre principal dans un cabinet de taille importante ou dans une direction juridique, il faudra sans doute suivre une formation qualifiante de plusieurs mois.

Conseils en organisation pour les cabinets d’avocats

Livre blanc : Le RGPD et votre cabinet d’avocats par Wolters Kluwer

Comprendre l’essentiel du RGPD (site du Conseil National des Barreaux)

Guide pratique élaboré pour la profession d’avocat sur le site du CNB

RGPD et avocats : conseils pratiques pour être en règle par Michèle Bauer, publié le 15 mai 2018 sur le village de la justice

Avocats et RGPD : plus que quelques jours pour se mettre en conformité par Miren Lartigue in Gazette du Palais du 15 juin 2018, n° 17, pp. 9-10, https://www.lextenso.fr/ (sur abonnement)

Le RGPD en pratique pour les avocats par Eric Le Quellenec in Gazette du Palais du mardi 9 octobre 2018, n° 34, pp. 16-19, https://www.lextenso.fr/ (sur abonnement)

La conformité du site internet de l’avocat à la réglementation relative à la protection des données personnelles par Simon Parier et Milan Boisgard in Gazette du Palais du 13 novembre 2018, n° 39, pp. 13-15,  https://www.lextenso.fr/ (sur abonnement)

Quand le RGPD change les règles du démarchage pour les avocats par Sabrina Tantin et Pascal Mendak, Actualités du droit, 18 mai 2018

 

Lien CNIL

https://www.cnil.fr/professionnel

Mise à jour de l’article

L’article sera mis à jour régulièrement en fonction des nouveautés toujours avec ce même angle de l’application du RGPD en cabinets d’avocats.

Je reste à votre écoute pour tout témoignage de formation courte ou longue (je connais au moins deux documentalistes dans chacun des cas).

ouvrages juridiques

Les ouvrages juridiques en ligne

ouvrages juridiques

Cet article a été inspiré par les Tendances de l’année 2018 évoquées par Sandrine Esclangon lors de l’AG Juriconnexion du 29 mars 2018.

Vous trouverez ci-dessous une liste de bases de données où l’on peut trouver des traités juridiques en format numérique. N’étant pas utilisatrice de toutes les bases listées, n’hésitez-pas à revenir vers moi si vous souhaitez compléter l’information.

Les bases de données juridiques avec des ouvrages numériques

Dalloz Bibliothèque

L’offre se compose d’une base de données dite Bibliothèque Numérique Dalloz Complète avec 1000 titres disponibles et d’une base de données Bibliothèque Professionnelle qui contient 500 titres (et pas les ouvrages universitaires).

Les ouvrages sont issus des collections Dalloz : codes, Précis, Mémentos, Dalloz Action, Lexiques, HyperCours, Cours, Grands arrêts, Mélanges, Nouvelle bibliothèque de thèses, Encyclopédies Delmas, Annales du droit, Aide-mémoire.

Ces bases contiennent à la fois les nouvelles éditions disponibles dès leur parution ainsi que les anciennes éditions, ce qui est bien commande dans le cas des codes en l’occurrence.

La recherche dans cette base ne s’applique qu’aux ouvrages et non aux autres fonds documentaires Dalloz.

https://www.dalloz-bibliotheque.fr/

Dalloz-avocats

Quelques ouvrages disponibles principalement de la collection Dalloz Action ou Dalloz Référence. Leur nombre dépend du nombre de matières souscrites par l’abonné.
Ces ouvrages peuvent ressortir via une recherche thématique sur l’ensemble des fonds documentaires Dalloz.
Pas d’archive.

https://www.dalloz-avocats.fr/

Lextenso

Les ouvrages sont disponibles en fonction des thématiques choisies par l’abonné (chez cet éditeur on parle de pack, par exemple pack affaires, pack contrats,…) : ouvrages des éditions LGDJ, Précis Domat, Manuels, Collection Ghestin de Traités de droit des affaires, ouvrages Defrénois (dont les Traités de Droit Civil), ouvrages Gazette du Palais, collection Joly Pratique des affaires, collection Les intégrales.
Pas d’archive.

https://www.lextenso.fr/

Smarteca (Lamy)

Smarteca n’est pas qu’une bibliothèque d’ouvrages mais plutôt une application numérique qui permet de consulter livres, ouvrages et revues Lamy, sur ordinateur ou tablette, en mode connecté ou non, avec un mode feuilletable.

Contenu : publications Lamy, Liaisons Sociales, ASH et Entreprise et Carrières, ouvrages Wolters Kluwer en anglais, collection Lamy Axe Droit, collection Lamy Conformité.

A noter, si vous êtes abonné à la version papier d’un Lamy, vous pouvez bénéficier gratuitement d’un accès à sa version numérique sur Smarteca.

Pas d’archive à ma connaissance.

https://www.wkf.fr/publications_smarteca.html

http://www.smarteca.fr/

Editions Francis Lefebvre : Navis

Mémentos et bibliothèque numérique de quelques ouvrages. Leur nombre devrait augmenter en 2019. Leur nombre est également lié aux matières souscrites par l’abonné.

Archives depuis 2013.

https://boutique.efl.fr/documentation/par-gamme/navis.html

Revue Fiduciaire

Pour l’instant Mensuel et Hors-série mais projet de mise en ligne des ouvrages.

http://revuefiduciaire.grouperf.com/

Kluwer Arbitration

Contient 270 livres en octobre 2018, en anglais

http://www.kluwerarbitration.com/

Concurrences+

Le fonds initial est de 25 ouvrages en 2018.
10 nouveaux titres sont prévus pour 2019.

http://www.concurrences.com/fr/les-livres/

Stradalex

Strada lex contient près de 2000 monographies publiées par les marques d’édition du Groupe Larcier (Bruylant, Larcier, Larcier Business, Promoculture-Larcier) et par des éditeurs partenaires tels que Edi. Pro.

Vous pouvez activez la version électronique de votre monographie sur Strada lex grâce au code imprimé au verso de la couverture.

Les recherches sont facilitées grâce à un classement par collection et par éditeur.

https://www.stradalex.com/Stradalex/fr

ouvrages juridiques

Quelques points à signaler aux éditeurs

Les Services Documentations aiment disposer des archives des ouvrages. En pratique, idéalement toute base devrait disposer d’une partie archive distincte de la partie en cours.

Pour une meilleure visibilité des ouvrages dans nos fonds documentaires, il nous faut les intégrer dans nos catalogues documentaires. Un simple document de type tableau Excel avec les coordonnées de l’ouvrage et surtout son lien profond dans la base de données de l’éditeur permet son intégration dans un intranet documentaire.

Les éditeurs manquent parfois de communication sur l’enrichissement de leurs fonds documentaires. De ce fait, il est plus difficile de les valoriser auprès de nos lecteurs.

Les ouvrages et codes LexisNexis ne sont pas disponibles sur Lexis360 et manquent de visibilité de ce fait.
Ceci dit, au moment où j’écris l’article (novembre 2018) l’éditeur nous informe de la mise en ligne du  Guide des Pactes d’actionnaires et d’associés co-écrit par Sophie Schiller et Didier Martin.
Pour l’instant l’ouvrage se trouve dans le contenu Encyclopédies en fin de liste (pas très visible). J’imagine que si l’éditeur choisit de mettre en ligne d’autres traités, ils seront basculés dans une rubrique dédiée ? Je n’ai pas réussi à en savoir plus sur les projets de l’éditeur. A suivre…

De même, les ouvrages des éditeurs juridiques « confidentiels » ne sont pas souvent disponibles en version numérique même si leurs ouvrages font autorité.

Quelques avantages du livre numérique : mobilité, disponibilité, recherches.

Mais aussi des inconvénients : poids des habitudes, besoin de feuilleter, persistance de la lecture du papier et finalement démultiplication des coûts.

Je remercie Sandrine Esclangon pour son aide dans la préparation de cet article.

L’article sera mis à jour régulièrement. L’illustration de l’article est à prendre au second degré. La matérialisation papier d’une bibliothèque juridique est bien plus photogénique qu’un écran d’ordinateur. A savoir, si l’avocat a le choix, il préférera (presque) toujours consulter la version papier d’un ouvrage.