Dot Legal chez Kwerk

Inauguration de l’agence Dot

La première exposition de legal design

Dans le cadre de la design week, le 13 septembre 2018 a eu lieu l’inauguration de l’agence française Dot.
A ma connaissance, il s’agit de la première agence de Legal Design en France (avec une équipe complète dédiée) bien que certaines personnes exercent déjà cette activité à titre individuel.

Dot Legal chez Kwerk

Dot Legal chez Kwerk, crédit photo @LegalTechStudio uniquement pour celle-ci

Dot Legal chez Kwerk

Dot Legal chez Kwerk

La communauté de Legal Design s’est retrouvée à cette occasion dans les locaux de Kwerk, où l’on pouvait visualiser les récentes missions de l’agence sous formes d’arbres illustrés (un arbre = une mission). Notons d’ailleurs la performance de Dot. car chacun sait qu’il n’est pas évident de représenter sous forme d’exposition une mission de conseil.

La diversité des projets

L’agence, basée à Helsinki, est composée de plusieurs personnes.

L'équipe DOT.

L’équipe Dot.

L’exposition donnait à voir toute la diversité de leurs projets.

Voilà à quoi peut servir le legal design :

  • Une procédure d’arbitrage simplifiée pour le Finnish Arbitration Institute (numérique)
  • Un contrat de partenariat numérique simplifié entre MAC Cosmetics et les influenceurs (notamment les influenceurs Instagram)
  • Une lettre annonçant le montant et les formalités de la pension de retraite d’une personne pour Varma Insurances (papier)
  • La page de confidentialité d’Estée Lauder, conforme au RGPD (numérique)
  • Un jeu de cartes qui rappelle les droits des femmes (papier)
  • Une politique de conformité (numérique)
Exposition legal design DOT

La page de confidentialité d’Estée Lauder, conforme au RGPD

Marie Potel-Saville, responsable du bureau parisien, fait le constat que les utilisateurs du droit sont les grands oubliés du marché du droit. Si un client ne comprend pas un contrat, il ne peut raisonnablement l’appliquer. Le contrat, censé protéger le client, peut être source de nombreuses incompréhensions.

Rendre le droit et les conseils juridiques accessibles, intelligibles et engageants, telle est la mission que s’est fixée l’agence Dot.

Quelques méthodes du legal design

Plusieurs propositions d’exercices permettaient de se rendre compte que le legal design n’est pas seulement un petit « crobard » sur un coin de table mais une véritable étude des besoins des utilisateurs.

Exposition legal design DOT

Parmi ces exercices, on notera : la définition d’utilisateurs types (user persona), les cartes d’empathie (toujours pour mieux comprendre les utilisateurs), le parcours de l’utilisateur et ses interactions avec la problématique qu’il doit résoudre (customer journey map), autant d’outils que l’on retrouve dans l’étude du design, ici appliqués aux interlocuteurs juridiques.

Exposition legal design DOT

Projet pension de retraite

Les futurs adeptes ?

Il aurait été intéressant de connaître la répartition par catégorie des visiteurs de l’exposition. J’ai noté pour ma part des personnes pratiquant déjà le Legal Design, des juristes s’intéressant à la matière, des personnes travaillant dans la communication des avocats. Je ne sais pas en revanche si beaucoup d’avocats étaient présents.

Je pense que le Legal Design intéressera dans un premier temps les directions juridiques de grands groupes. Elles sont habituées aux activités de brainstorming pour l’innovation, à faire appel à des facilitateurs graphiques pour les comptes rendus de réunions, à concevoir des supports de communication visuels à la fois pour la communication interne entre services et pour la communication externe envers leurs clients.

Les éditeurs s’intéressent aussi au Legal Design. Les initiatives commencent à fleurir : illustrations d’arrêts emblématiques, frises chronologiques, version simplifiées et visuelles de procédures complexes, etc…

Les avocats qui ont une clientèle de particulier ou de PME et de petites entreprises de type start-up pourraient aussi être les premiers à investir le domaine.
En revanche, les avocats des grands cabinets d’affaires me semblent encore ignorants de la matière pour la plupart d’entre eux ou réticents à vulgariser le droit. Analyse personnelle qui n’engage que moi. Vos commentaires et/ou démentis sont les bienvenus.

Exposition legal design DOT

Un jeu de cartes qui rappelle les droits des femmes


En savoir plus sur Marie Potel-Saville, voir l’interview accordée à la LJA

parue dans la LJA n° 1350, 14 mai 2018, consultée le 19 septembre 2018

Dot. : https://dot.legal/fr

Sur le site, on retrouve l’outil The design canvas pour identifier les points clés d’un projet de legal design.

 Le droit en mieux – enfin

Print Friendly, PDF & Email
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.