Bibliographie d’ouvrages sur la technique du carnet de voyage

Cécile Filliete : Carnets de voyages à créer soi-même Cécile FILLIETTE : Carnets de voyages à créer soi-même. – Dessain et Tolra, 2005. – 96 p.

Aborde tous les aspects de la création d’un carnet de voyage : choisir son matériel, dessiner, construire la page, jouer avec la couleur et la matière, récolter-détourner-coller, écrire-raconter. A mon sens, le livre indispensable sur l’on s’intéresse à ce sujet.
Voir son blog : http://www.atelier-metaforme.com/
Mathias Gally : le carnet de voyage, croquis, notes, reportagesMathias GALLY : le carnet de voyage, croquis, notes, reportages. – Les Cahiers de l’image narrative, n° 2. L’iconograf éditions, 2004

Il s’agit du numéro 2 d’une collection mise au point par une école de BD sur internet (http://www.liconograf.com/). Cette collection compte d’ailleurs plusieurs titres qui me semblent également utiles pour mieux maîtriser la technique du dessin comme « Le rough ou dessin d’idées » ou « le personnage ».
Le numéro consacré au carnet de voyage propose, dans un format magazine très pratique à consulter, de nombreux conseils et astuces techniques variées. L’ouvrage a la particularité de proposer des exercices et leurs corrigés. Autre particularité qui m’a beaucoup frappée et intéressée, il s’agit d’une publication dirigée par un homme qui a fait appel à des collègues majoritairement masculins pour illustrer ses propos. Où est le problème me direz-vous ? Il n’y en a pas justement, mais on sent un « je ne sais quoi » de plus viril, plus réaliste, dans les exemples choisis. Quand on a l’habitude de côtoyer des carnettistes femmes, il est bon de s’intéresser à une autre approche du carnet.

 

Anne Le Maître : les bonheurs de l'aquarelle, petite invitation à la peinture vagabondeAnne Le Maître : les bonheurs de l’aquarelle, petite invitation à la peinture vagabonde, Transboréal, 2009

La collection « Petite philosophie du voyage » invite Anne Le Maître, professeur d’histoire-géographie et auteur de carnets de voyage, à exposer de quelle façon l’aquarelle apprend à regarder le monde autrement, tout en nuances, et, en le restituant de manière sensible, permet de connaître à nouveau pleinement le bonheur et l’exultation de sa découverte.
Bien que datant de 2009, ce livre est une découverte du salon du livre 2012. J’ai été dans un premier temps attirée par le stand de l’éditeur, puis le graphisme de la collection dans son ensemble (taille de l’ouvrage facile à transporter, papier cartonné texturé, illustration des couvertures), puis par plusieurs titres en particulier dont celui-ci.
Quelle découverte : une petite merveille de texte à lire absolument ! Le style littéraire des carnets ne se prête pas à la publication d’un petit essai sur cet art (sauf peut-être à faire une préface ?). Ce texte est juste, poétique, philosophique. Il donne à penser. J’ai corné toutes les pages avant de me décider pour un petit extrait qui définit la relation entre l’auteur du carnet et son lecteur (page 84) :
« Et voici qu’un nouveau personnage entre en scène. Le lecteur. Spectateur à son tour, empruntant les lunettes d’un autre, contemplateur de la contemplation d’autrui, ce voyageur au carré, tout immobile qu’il est,, maraude dans le vergers du voleur de pommes. Qui est-il ? Qu’en sera-t-il de cette nouvelle histoire engagée entre l’auteur et lui (avec le voyage comme prétexte), entre le paysage et lui (avec l’auteur comme entremetteur) ? S’il est vrai que le bonheur de la peinture est de permettre la rencontre, en voici bien une autre. C’est comme un jeu d’échos multiples. Le lecteur, c’est celui qui prend le temps de l’écoute, de la contemplation. C’est celui qui s’assied au bord de la page comme un autre s’est naguère posé au bord de la route. Qui s’oublie pour une heure et lui laisse la parole. »
Une merveille je vous dis !

 

Aude le Morzadec : carnet de voyage et carnet de promenadeAude le MORZADEC : Carnet de voyage et carnet de promenade. Les deux chez Hachette Pratique, 2005 et 2006

Deux livres à spirales qui se décomposent en deux parties avec une première partie consacrée aux conseils et aux techniques pour réaliser un carnet de voyage ou de promenade et une deuxième partie en papier à dessin pour commencer directement son propre carnet dans l’ouvrage. L’idée est intéressante, reste l’angoisse de la page blanche et le côté bloquant d’écrire directement dans un carnet-livre. Une bonne idée de cadeau à offrir à quelqu’un qui partirait en voyage ou à conserver en attendant de se sentir suffisamment à l’aise pour prendre possession de l’objet.
Antonia Neyrins : Carnets de voyage mode d'emploiAntonia NEYRINS : Carnets de voyage mode d’emploi. – Sépia, 2006.

 
Le guide remède anti-page blanche. Il adopte un mini format voulu pour être emporté partout et pour pouvoir s’y référer à tous moments. Contient les meilleures astuces d’Antonia Neyrins et des extraits de ses carnets. J’ai eu la chance en avril 2008 de pouvoir assister à une manifestation organisée par la médiathèque de ma ville avec une exposition des planches originales d’Antonia Neyrins, une rencontre avec l’auteur, suivi d’un atelier de création. Antonia est une femme charmante et très abordable qui parle avec une grande sensibilité et beaucoup d’enthousiasme de cette passion pour les voyages et les carnets de voyage qu’elle a depuis l’âge de 8 ans. En plus d’un un auteur reconnu du milieu, elle intervient régulièrement dans des médiathèques, elle encadre des groupes pendant des voyages ayant pour but la réalisation d’un carnet de voyage et fait partie de l’association des carnettistes tribulants (voir ci-dessous). Elle a un projet de publication d’un carnet de voyages sur la France d’Outre-Mer, un de ses sujets de prédilection.
Voir son blog : http://antonia-neyrins.blogspot.fr/

 

Isy Ochoa : créer son carnet de voyageIsy OCHOA : créer son carnet de voyage – Minerva, 2005

Le matériel, le dessin, la couleur et les techniques, premiers pas, le cadrage, le texte, voyages, glossaire.
Loin d’être seulement un livre de techniques, c’est surtout un livre que l’on a plaisir a reprendre souvent car il est très richement illustré.

 

 

Les revues spécialisées :

La revue Bouts du monde, carnets de voyagageurs : http://www.revue-boutsdumonde.com/

 

Quelques sources internet :

Uniterre : le site incontournables des carnets de voyages numériques et papier

Le rendez-vous des carnets de voyage a lieu tous les ans à Clermont Ferrand : http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/page-il-faut-aller-voir

Le Festival des carnets Ici et ailleurs a lieu tous les ans à Brest : http://www.ici-ailleurs.net/

 

Les carnettistes tribulants :Association de carnettistes qui mettent leur travail en commun autour d’une même thématique.

Ils ont commencé par une couverture du Nouvel An chinois pour le site Uniterre. Depuis ils ont publié aux éditions Alternatives trois ouvrages Banlieue Nomade (2006) et Ce que j’aime en toi, carnet de voyage en intimité (2007) et Vivre vieux ! (2009)
Ces publications prouvent que l’on peut voyager à la porte de chez soi, voire même dans son lit. L’idée de regrouper sur un même sujet les interprétations forcément très différentes d’artistes carnettistes est une idée fabuleuse. Le côté hétéroclite du résultat peut cependant déranger car pour Banlieue Nomade, comme pour Ce que j’aime en toi, les partis-pris esthétiques sont très affirmés – c’est ce qui fait à la fois la force ou le point faible de la compilation, selon que l’on aime ou pas le mélange des genres.
Gratte-ciel et soupe de nouilles, 10 carnettistes voyagent en Chine.
Dernière publication : Paysannes, 19 portraits d’agricultrices par 14 auteurs aux sensibilités graphiques multiples, et enrichi de 13 fiches thématiques pour aller plus loin sur les sujets abordés au cours des rencontres (AMAP, agriculture biodynamique, semences, …).

Leur blog officiel : http://tribulants.canalblog.com/

Print Friendly, PDF & Email
0 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Bibliographie d'ouvrages sur la technique du carnet de voyage. Cécile FILLIETTE : Carnets de voyages à créer soi-même. – Dessain et Tolra, 2005. – 96 p. Aborde tous les aspects de la création d’un carnet de voyage : choisir son matériel, dessiner, construire la page, jouer avec la couleur et la matière, récolter-détourner-coller, écrire-raconter. A mon sens, le livre indispensable sur l’on s’intéresse à ce sujet. Voir son blog : Mathias GALLY : le carnet de voyage, croquis, notes, reportages. – Les Cahiers de l’image narrative, n° 2. L’iconograf éditions, 2004 Il s’agit du numéro 2 d’une collection mise au point par une école de BD sur internet ( Cette collection compte d’ailleurs plusieurs titres qui me semblent également utiles pour mieux maîtriser la technique du dessin comme « Le rough ou dessin d’idées » ou « le personnage ». […]

  2. […] connaissais les publications de Cécile Alma Fillette avant de la […]

  3. […] bonne partie de sa collection de carnets. Elle a déjà publié de nombreux articles, un livre sur la méthodologie des carnets de voyages et fait partie du collectif « les carnettistes tributants » mais elle […]

  4. […] L’ouvrage de Cécile sera bientôt réédité mais elle a encore des exemplaires en stock. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *